Aller à…

Décors peints sur façades

Vous allez découvrir une particularité savignoise qui, si l’on n’en est pas informé, peut passer inaperçue : il s’agit des décors peints sur certaines façades de maisons.

maison peinte savigny

Maison peinte à Savigny

Rue Pierre Bost au numéro 12

Face à vous observez des décors peints  sur  l’une de ces façades qui, après restauration, a fait l’objet d’un premier prix du patrimoine décerné en 2006 pour sa propriétaire par le Conseil Général du Rhône. Les façades se couvrent alors de volutes, de corniches, d’ombres portées, de perspectives en trompe-l’œil, de chaînages d’angle …

Sur la façade voisine à droite vous pouvez observer les mêmes décors de façade, partiellement effacés, avant restauration – témoin négatif.

 

 

 

 

Place du 11 Novembre, place principale du village, façades des immeubles situées en face

Vous pouvez observer au niveau des fenêtres du second étage, deux faux volets et au-dessous de ceux-ci, deux fenêtres présentant à leur sommet de fausses corniches et sur leurs faces latérales des volutes en trompe l’œil. Par ailleurs, toujours devant vous, sur l’extrémité gauche de l’immeuble portant le n°2, on note la présence d’un chaînage d’angle encore visible. Très récemment d’autres maisons, le café de la Tour et la boulangerie, ont subi une restauration de leurs peintures de façade, tout en restant fidèles aux formes et aux coloris d’origine.

Origine de ces décors

Ces décors peints soignés témoignent d’une inspiration italienne, car l’on retrouve ces types de peinture dans les vallées du Piémont et en Savoie. En réalité la Renaissance Italienne est très présente en vallée du Rhône, surtout à Lyon dans le quartier Saint Jean.

Les décors peints que l’on trouve à Savigny sont beaucoup plus récents, datant du milieu du XIX ème siècle. Les registres communaux témoignent d’une forte immigration dans les années 1855/1860, car la France va connaître une baisse importante de sa démographie. Notre voisine, l’Italie, est mieux dotée en termes de population, mais manque cruellement de travail.

Ces immigrés possèdent une bonne formation professionnelle dans tout ce qui touche à la construction et en particulier sont d’excellents maçons, carreleurs et aussi des peintres au savoir-faire reconnu. On manque de documents concernant leurs travaux, mais il semble que les Savignois n’ont pas été insensibles et que les commandes ont afflué. Souvent ces piémontais ne sont pas seulement passés à Savigny, mais se sont définitivement installés dans notre village, comme en témoignent les noms de ces hommes sur les registres de l’état civil de la commune. D’ailleurs certaines familles sont toujours présentes dans le canton de l’Arbresle.