Aller à…

Audio n° 13 : histoire de l’abbaye du 14° à 1780

 

XV ème siècle

Le XV ème siècle est marqué par un événement important dans l’histoire de notre abbaye. Il s’agit de l’administration d’un bénéfice confiée à un ecclésiastique séculier ou à un laïc : à savoir la Commende (s’écrit avec un E et non pas un A). On parle alors d’une abbaye en commende. Ainsi dès 1415, Guillaume d’Albon devint l’Abbé commendataire de l’abbaye Saint-Martin et cette charge étant héréditaire, elle demeurera dans la famille d’Albon jusqu’en 1691, soit durant presque trois siècles. La commende devint rapidement une source d’abus et, à Savigny comme dans bien d’autres abbayes, l’amorce de leur déclin à la fois spirituel et économique.

Les autres événements majeurs de ce siècle sont :

  • en 1422 la révolte des paysans de Savigny contre leur abbé qui les traite trop durement,
  • en 1493 l’arrivée de François d’ALBON comme nouvel abbé. Il décide de réformer la règle de Saint Benoît du fait que la vie seigneuriale s’accorde mal avec les exigences de celle-ci.

C’est à cette époque que l’Abbé ne réside plus au monastère mais s’installe au château de SAIN-BEL.

XVI ème siècle

Au XVI ème siècle le déclin économique et spirituel se poursuit parallèlement à celui des autres abbayes du Lyonnais. De plus, en 1562, l’abbaye subit « la fureur huguenote ». Elic Peyraud, leur chef, entre avec ses troupes dans l’abbaye, brise les statues, emporte le plomb et brûle la plupart des archives.

Sécularisation de l’abbaye en 1780

Il faut attendre les années 1779/1780 pour assister à la suppression de cette abbaye. En 1779 le roi de France, Louis XVI rédige un brevet royal par lequel il met fin à l’existence de l’abbaye Saint-Martin. Cette décision royale est confirmée le 22 juin 1780 par une bulle pontificale du pape Pie VI. Il s’avère fort probable que les raisons de la suppression de l’abbaye sont multiples et assez différentes selon les historiens.

Cependant, comme le souligne P.R.Gaussin, « la décadence morale marcha de pair avec la décadence politique « des moines et des abbés de Savigny.

> Traversez la rue de l’abbaye et regardez la belle maison en pierres jaunes, mitoyenne de la Tour.