Aller à…

Les Puits à Savigny

Ils ont longtemps été la seule source d’approvisionnement en eau avec  les rivières mais c’est dans leurs différences que se trouve leur richesse permettant de faire le lien avec l’histoire du site de Savigny. Témoins du passé ou lieux de passage obligé de la vie quotidienne,  ils reflètent le savoir-faire des générations qui nous ont précédé. Les puits sont creusés dans le roc ou dans le sol et, dans ce cas, revêtus intérieurement d’une maçonnerie pour maintenir les terres. Ils sont couronnés, au niveau du sol, par une margelle de pierre de taille.

La recherche d’une nappe d’eau souterraine (nappe d’eau libre ou nappe phréatique) était le travail du sourcier. Lorsque l’eau était détectée, intervenait le puisatier qui creusait le sol.

Les constructeurs du moyen âge creusaient un trou cylindrique, ils y
plaçaient un rouet de bois de chêne, sur lequel on élevait le mur en tour
ronde. Déblayant peu à peu sous le rouet, celui-ci descendait avec la portion
de maçonnerie qu’il supportait ; on complétait, à mesure de l’abaissement du rouet, cette maçonnerie cylindrique dans la partie supérieure.

Pourtant, chaque puits possède sa propre histoire et certains sont de véritables œuvres d’art.