Aller à…

Denise Devos-Cateland

Denis Cateland est née à Lyon le 25 juin 1923 et décédée à La Tronche-38 le 9 octobre 2017. Licenciée ès lettres, elle a été archiviste de la ville de Reims (1951), puis archiviste aux Archives Nationales (1956) : section contemporaine (1958), section moderne (1969), conservateur en chef de la section moderne (1982) et conservateur en chef honoraire (1987). archiviste paléographe et conservateur en chef honoraire aux Archives Nationales.

Denise Devos-Cateland appartient à une famille d’architectes par son père Joseph, son grand-père Eugène Cateland, ses oncles Emmanuel et Amédée Cateland. Son grand-père maternel a été maire de l’Arbresle puis de Savigny ; la famille possédait le Doyenné de Taylan à Savigny.

Doyenné de Taylan (vue est vers le stade)

Elle a fait l’École des Chartes, où elle a rencontré son futur mari Jean Claude Devos (lui-même archiviste paléographe et conservateur en chef honoraire au Service Historique de l’Armée de Terre) et a consacré sa thèse de sortie en 1950 à « L’abbaye bénédictine de Savigny-en-Lyonnais des origines au XVIème siècle » : thèse qui est encore citée et saluée par de nombreux historiens et chercheurs.

Elle a contribué à mieux connaître l’abbaye de Savigny et a dressé un plan de l’abbaye en relation avec le cadastre actuel et les vestiges du site.

Plus tard elle participa, dans les années 1960, à la création de l’association la « Renaissance de l’Abbaye » avec la municipalité et plusieurs familles Savignoises et décrivit de nombreuses pièces sculptées du musée lapidaire.

Son exposé en 1971 aux journées de l’USHR (devenue USHRML : Union des Sociétés Historiques du Rhône et de la Métropole de Lyon) sur « Les sculptures de l’abbaye de Savigny du haut Moyen Age au XVème siècle » a fait connaître les sculptures et reliefs de l’abbaye présents dans les musées américains. Elle a, la première, émis l’hypothèse que le pilier des Évangélistes qui a fait partie de la collection Brumer provenait de Savigny : ce qui a été avéré par des analyses de la pierre utilisée.

En 1971, elle obtient une mention au concours des Antiquités de la France de l’Académie des Inscriptions et Belles-Lettres.

Sa passion, son esprit de recherche ne l’ont jamais quitté. Elle a, par ailleurs, participé activement aux 1200 ans de l’Abbaye en 2015 et à l’achat en 2016 de deux sculptures par l’association Savigny Patrimoine pour le compte de la commune.

Son nom a largement été cité lors de la conférence « Deux nouvelles statues attribuées à l’abbaye de Savigny », qui a eu lieu à l’Arbresle en 2018 dans le cadre des journées de l’USHRML (Union des sociétés historiques du Rhône et de la métropole de Lyon) , par Pierre Yves Le Pogam, conservateur au musée du Louvre, qui  lui dédie même ce témoignage : « même si je ne l’ai pas connue, ce que j’ai pu pressentir d’elle par les témoignages d’autres personnes et par ses propres écrits laissent pressentir une belle âme ».

Denise Devos Cateland a œuvré toute sa vie pour l’abbaye de Savigny. Gardienne de la mémoire et de l’oubli, son goût et sa sensibilité pour le patrimoine lui ont permis d’être très active, de rester attachée à Savigny qui lui a dédié une place à son nom près du musée.